Techniques Jet Fluide et Usinage

Partager

Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter

Visiter

Projet THYMO : TJFU est sur France 3…

Projet THYMO : TJFU est sur France 3…

Le projet THYMO, c’est le recyclage des métaux contenus dans les cartes électroniques des téléphones portables.

Début 2021 a été lancé le projet THYMO (Traitement hydrométallurgique de cartes électroniques de téléphones mobiles).

Financé par le l’Institut Carnot ICEEL, il a pour objectif de mettre en place un procédé  de traitement et de récupération des métaux contenus dans les cartes électroniques des téléphones portables.

Le constat de départ est simple : le taux de collecte des téléphones
portables en fin de vie est faible. Seuls 0,3 à 0,5 millions téléphones
sont recyclés dans les filières agréées et on estime qu’entre 54 et 113
millions de téléphones portables sont en hibernation dans les tiroirs
des français. En considérant qu’un téléphone pèse en moyenne 200 g et
que la carte électronique représente 24 % de la masse, alors, le tonnage
des téléphones en hibernation est compris entre 2600 et 5400 tonnes.

Traduit en terme de métaux, un recyclage efficient conduirait à la
récupération de : 500 à 2000 tonnes (t) de cuivre, 50 à 200 t d’étain, 1
à 19 t d’argent, 1 à 9 t d’or, 9 à 18 t d’antimoine et 3 à 7 t de
tantale.

Porté par Eric Meux, enseignant-chercheur à l’Institut Jean Lamour (IJL), THYMO associe les compétences du laboratoire GeoRessources, du Laboratoire Réactivités et Génies des Procédés (LRGP) et du CRITT Techniques Jet Fluide et Usinage (TJFU).

Les savoir-faire complémentaires de ces 4 partenaires vont permettre
de mener à bien les 5 étapes de ce projet de 3 ans, qui devrait aboutir à
l’installation d’une usine de traitement dans la Région Grand Est 

Etape 1 : fragmentation sélective des cartes électroniques et séparation physique métaux/plastiques  (GeoRessources, TJFU)

Etape 2 : lixiviation
chimique ou électrochimique (en fonction de la composition des
fractions produites à l’étape 1) en privilégiant des réactifs
respectueux de l’environnement (IJL, GeoRessources)

Etape 3 : purification
des lixiviats par précipitation sélective des éléments indésirables
(Al3+, Fe3+, Pb2+) au moyen de l’acide phytique, réactif bio-sourcé (IJL
et LRGP)

Etape 4 : récupération des métaux lixiviés avec notamment l’électrolyse du cuivre (IJL)

Etape 5 : récupération de l’antimoine à partir des plastiques issus de la séparation physique
par un traitement thermique à des températures comprises entre 200 et
500 °C (GeoRessources)

A ce stade du projet, nous avons déjà récupéré plus de 10000 téléphones portables.